Ce qu’on remet à plus tard… c’est maintenant !

Dans les premiers jours de confinement, mon anxiété s’est exprimée par l’instinct de survie, le besoin de prévoir, de ne manquer de rien, mélangé à la peur d’à peu près tout, de manquer de nourriture pour nos chats, de papier de toilettes et je vous passe l’inquiétude sans fin pour tous les personnes que j’aime autour de nous.

Après quelques semaines, cette nouvelle normalité éphémère, a fini par s’installer tout en continuant à se transformer subtilement à coup de points de presse. Les semaines sont passées et c’est une nouvelle espèce d’anxiété qui s’est pointée… Ne pas profiter de cette pause imposée, mais tant souhaitée. La pause seulement, biensûr…

J’ai soudainement eu le vertige en pensant que si je ne prenais pas ce temps d’arrêt pour mettre de l’ordre, je passerais complètement à côté. S’inquiéter de ne pas avoir le pris le temps de prendre le temps… Ouff !!! C’est assez fatiguant! J’entends encore mon voisin Philippe, me dire en éclatant de rire que ceux qui n’auront pas eu le temps de faire leur « Grand Ménage », c’est peine perdue… qu’ils ne le feront jamais !!! Ses paroles résonnent encore…

Je sais très bien, le confinement n’est pas le même pour chacun et après tout, je travaille encore un peu, j’ai mes sessions de mentorats, de groupes d’entrepreneurs, il y a la gestion de l’épicerie, des gants et du risque, il y a le lavage des bananes sans oublier le lavage des mains sans fin…

La semaine dernière, j’ai travaillé à identifier mes priorités actuelles et à préciser la proportion de temps que je souhaitais accorder à chacune. J’ai donc produit cette petite affiche pour imager mes quatre grands axes. Pour aujourd’hui, on ne parlera seulement de l’axe qui concerne mon désir de prendre le temps de mettre de l’ordre…

ORGANISER… POUR MIEUX CRÉER

Ça fera bientôt quatre ans que nous avons emménager dans notre maison que nous adorons. Bien des événements se sont passés et le temps s’est défilé aussi vite qu’il sait le faire. De toutes les pièces, c’est mon bureau qui a été le dernier à être aménagé. Il faut dire qu’il y a quatre ans, je ne travaillais pas à la maison et qu’il n’y avait jamais eu d’urgence, juste l’envie d’avoir finalement ma pièce à moi.

Ça fait déjà quelques semaines que je me dis que ma priorité autant dans mon entreprise que dans ma vie, c’est de mettre de l’ordre. Organiser, alléger, épurer, réduire, faire de l’espace… C’est fou comme il semble toujours y avoir quelque chose d’autre, à faire… Hier soir, au lieu d’aller me coucher (autre priorité éternellement reportée), je décide de faire du ménage dans mes 32 000 photos sur mon Iphone… et je tombe sur cette photo.

C’était en avril 2017, il y a trois ans… Je me dis, wow, déjà trois ans. Je venais de repeinturer mon bureau de travail. Ca semblait assez à l’ordre. Mais je suis une spécialiste… du désordre organisé, de la pile qui rassure et qu’on fini… par oublier.

Et soudainement, ça me frappe fort! Les trois portes-documents en bois qui ne devaient être là, que pour organiser mes factures et qui devraient finir dans mon classeur, étaient là… il y a trois ans… exactement !!!

Exactement trois ans et exactement au même endroit… Les piles ont changées autour, mais mon organisation a commencé il y a trois ans et j’en parle encore… C’est comme un message qui vient d’en haut…

FAIS TON MAUDIT MÉNAGE pis ARRÊTE D’EN PARLER !!!

Je me suis dit que ça vous inspirerait peut-être à faire le vôtre, en ce dimanche de confinement à la sauce Covid.

Bon ménage… Maintenant !!!

Moi je commence après ces quelques lignes…

Je me donne un but ! Il faut que je vous revienne avec un résultat concret et visible… les 3 supports seront disparus!

À dimanche prochain !

3 Comments

  1. Chez nous il reste à laver les fenêtres de l’agrandissement! Et nous continuons à réfléchir sur les changements à réaliser dans la cage de l’escalier et salle à manger! 😀

Leave a Reply