Une Carte pour un Ainé

Nous sommes en décembre 2020, mon père vit à l’Unité de Soins d’une Résidence de personnes âgées (RPA). Il a alors 83 ans. Comme tous ses voisins, il a vécu les 10 premiers mois de la Pandémie, les interdictions de visiteurs, les restrictions et le nombre limité de proches aidants.

Mon père est chanceux. Sa chambre est située au rez-de-chaussée d’un complexe tout neuf. Une grande fenêtre fait tout le mur extérieur. Tour à tour, jour après jour, nous le visitons à sa fenêtre, en lui parlant au téléphone. L’année a été très longue, mais il a fait preuve d’une résilience hors du commun. Il a eu de bons soins. C’est aussi grâce à la présence et la bienveillance du personnel, qu’il a pu, avec ses voisins, traverser cette année difficile… à imaginer.

Pour ce Noël pas comme les autres, j’ai l’idée de préparer une carte de souhaits pour chacun des résidents. J’ai envie de mettre de la couleur dans la vie et dans la chambre des ainés que je croise déjà, depuis un peu plus de deux ans.

Moins d’un mois plus tard, au début 2021, plus de la moitié des résidents de l’unité de soins et 4 employés sont déclarés positifs à la Covid-19 dans une éclosion qui affecte plus de 13 ainés. Mon père fait partie de ce nombre. Je sais qu’une dame en est décédée. Tous les autres, sont hospitalisés. De tous ses voisins, je n’ai jamais eu d’autres nouvelles.

Mon père est hospitalisé 3 semaines, seul sans visiteurs, parce que sa vie n’est pas en danger. Il n’est jamais retourné, dans son ancienne résidence. La maladie qui l’affecte et le virus ont précipité son arrivée dans le CHSLD, où il vit… ou plutôt, où il attend la fin de sa vie. Autour de lui, pour la plupart, c’est la même réalité.

Mon père est chanceux, nous le visitons à tour de rôle, presqu’à tous les jours. Certains de ses nouveaux voisins ont aussi la chance d’avoir la visite de leurs proches. Pour la majorité, ils sont seuls, jour après jour, prisonniers de leurs corps ou de leurs esprits malades.

Cette année, c’est à chacun des 28 résidents de l’Unité 2A qui partagent le quotidien de mon père, à qui j’offrirai une carte de Noël. Je souhaite que mes cartes créent des sourires et qu’elles mettent un peu de couleurs dans leur Noël.

Je vous encourage à faire la même chose pour des ainés, pour vos grand-parents ou pour tous ceux qui seront seuls… encore cette année.

VILLE MULTICOLORE

J’ai choisi d’offrir des cartes de l’UNICEF. En plus de faire réchauffer le coeur d’un ainé, elles aideront un organisme qui vient en aide aux plus jeunes, qui en ont aussi, grand besoin!

Acheter des cartes de l’UNICEF contribue à améliorer la vie d’enfants.

Depuis 1946, l’UNICEF procure de l’eau, de la nourriture, des médicaments et une éducation à des enfants dans le monde entier. L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire.

1$US peut fournir 1 mois d’eau potable à un enfant, des vaccins à 3 enfants ou une aide nutritionnelle à un enfant.

Les cartes de l’UNICEF respectent notre engagement en faveur d’une gestion durable des forêts et d’une utilisation responsable des ressources naturelles de la planète.

UNICEF

Pour revoir les cartes de l’an dernier…

Leave a Reply